Pratiquer la voltige aérienne !

 Avec un PPL et un peu d'expérience, devenir voltigeur c'est possible !

 
 

Devenir Voltigeur

Tous les passionnés d’aviation sont sensibles à cette discipline : la voltige Aérienne.

Assister à un meeting ou une compétition est déjà impressionnant, et pourquoi ne pas aller plus loin ? Contrairement aux idées reçus, pratiquer la voltige n’est pas inaccessible. 

Les pré-requis

L’accessibilité de la discipline reste tout de même soumise à la licence de pilote privé, et à une certaine expérience. 

Afin de débuter une formation de voltige, il faut déjà être titulaire du brevet de pilote privé. 

Il est conseillé également d’avoir quelques heures de vol aux commandes d’un monomoteur à pistons en tant que commandant de bord.

Il n’existe pas de règle particulière, un tout jeune breveté peut débuter une instruction en voltige. 

Cependant, l’apprentissage demande tout de même une aisance au manche qui s’acquiert donc avec le temps de vol. 

La formation se déroule principalement sur un appareil train classique. La technique de roulage, de décollage et d’atterrissage est différente et comporte quelques pièges. 

Il convient donc de pratiquer ce type d’appareils au préalable, d’autant plus qu’ils sont très fins et puissants (un écart de vitesse en approche ne peut être toléré par exemple).

En bref, le pilote qui souhaite pratiquer la voltige doit avoir un bon niveau général et de l’expérience sur de multiples appareils. 

La découverte

La voltige aérienne comporte deux catégories de figure, le cycle élémentaire et le cycle avancée. 

Classé par Force G ressenti, ces deux cycles comportent de nombreuses figures, toutes avec leur spécificité, leur technique et leur difficultés. 

(G positif -> Sensation d’écrasement -> Cycle élémentaire // G Négatif -> Sensation d’apesanteur -> Cycle avancée )  

l’apprentissage débute sur un appareil de type CAP10 (B ou C), Train classique. 

Il convient dans un premier temps de maîtriser la machine en secteur puis en évolution autour du terrain (en tour de piste, en encadrement etc…), et donc le fameux train classique

au posé et au roulage (ça pédale, ça pédale….). 

Lorsque le stagiaire semble à l’aise, il est temps de débuter la voltige. 

Sur un axe clair, dans une « box » (un volume défini en site, distance et azimut dans lequel les évolutions peuvent se faire en sécurité), après la préparation du cockpit, c’est…la mise sur le dos. 

Sensations très étrange pour un jeune pilote à qui l’on a appris depuis le début de toutes autres notions de pilotage. 

La sensation

Incroyable, Génial, Gerbant, SCOTCHANT ! 

la voltige aérienne c’est au début principalement un combat contre son corps. (Certains sont insensibles d’ailleurs…) 

Piloter l’avion avec précision, et des sensations d’écrasement (ou d’apesanteur, ou les deux alternés..), tout en gardant l’esprit clair représente une certaine difficulté. 

Avec le temps, ces sensations désagréables de « envie de vomir », s’estompent et il devient plus aisé de réaliser les figures avec précisions, de se prendre au jeu, sans avoir à se battre contre son estomac, et donc…de prendre UN ENORME PLAISIR.

La sensation d’avoir entre les mains une machine qui est capable de voler dans (presque..) toutes les positions, c’est un véritable « Joujou » du ciel. 

La suite

Plus les heures de vol s’accumulent, plus l’avion semble maniable, rapide et très agile. 

Au fil des vols, on apprend à maîtriser la machine et son propre corps. L'instructeur participe de moins en moins et intervient enfin le lâché solo...

Vue du sol, et selon votre niveau, l'instructeur propose un programme de voltige à exécuter. 

Après quelques révisions en vol et au sol, vient le moment de présenter le fameux programme. Et ce n'est qu'une fois correctement exécuté et validé par l'instructeur au sol, que le jeune voltigeur se verra signer ses cycles sur son carnet de vol...

Pour pratiquer la voltige, il faut avant tout passer son brevet de pilote

  • Le PPL est une licence Européenne 
  • Accessible à tous
  • Le passeport pour l'évasion 
Devenir pilote !